Accueil  >  Vie quotidienne  >  L'Internet facile  >  Fibre optique en Pays du Grand Bergeracois
 
Fibre optique en Pays du Grand Bergeracois
 
 

Résumé de la candidature

Appel à projet et sélection

Dans le cadre du plan européen de relance économique, l’Etat a lancé un appel à projet destiné à soutenir le développement des infrastructures pour l’Internet haut-débit dans les zones rurales.
Le Pays du Grand Bergeracois et le Syndicat Départemental des Energies de la Dordogne ont déposé une candidature en janvier 2010.

A la suite d’une sélection par un comité national, notre candidature a été retenue. Ce résultat a été annoncé le mercredi 23 juin 2010, à Paris, par M. Michel MERCIER, ministre de l’aménagement du territoire et de l’espace rural, et Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, secrétaire d’état chargée de la prospective et de l’économie numérique.

Partenariat

Le porteur de projet est le Pays du Grand Bergeracois, dont la mission est de fédérer les collectivités et leurs groupements pour mettre en œuvre une stratégie commune de développement local. Le maître d’ouvrage des travaux sera le Syndicat Départemental des Energies de la Dordogne (SDE 24), compétent en matière d’aménagement numérique sur l’ensemble du département.

Stratégie

Par ce projet, nous souhaitons nous inscrire dans la politique nationale de développement du très haut débit et concrétiser une stratégie ambitieuse d’aménagement numérique du territoire. En effet, les élus du Pays du Grand Bergeracois affirment par ce projet leur volonté de répondre à trois grands enjeux.

Tout d’abord, il s’agit de garantir, pour l’avenir, la cohésion territoriale, en favorisant une offre de services partout et pour tous.
Par ailleurs, le très haut débit représente un facteur clé de la compétitivité de nos entreprises, dans le contexte de restructuration industrielle de notre bassin d’emploi.
Enfin, nous pensons que le choix de la fibre optique d’initiative publique est le mieux à même de préparer l’avenir, la fibre constituant une technologie pérenne d’accès à Internet, et l’initiative publique garantissant une mise en concurrence optimale.

Ce projet se réalisera en application du Schéma Directeur d’Aménagement Numérique et du Schéma d’Ingénierie, portés par le SDE 24 en 2010.


Retour