Accueil  >  L'Asso du Pays  >  Les commissions de travail  >  Axe social


Mettre en place une politique culturelle :
Synthèse 03.04.2002
 

Présents : Mmes Francine CARRARD, Garance COLAS, Florence VALETTE, Marie-Jeanne VIAN, et MM. Eric AGOSTINI, Alain BORDES, Jean-Louis CENTENO, Raymond FLEURY, Jean-Claude JURKOW, Christian RAUCOULE.


* En préliminaire, M. JURKOW nous fit part :
- de l’envoi d’une lettre à toutes les associations culturelles pour recenser leurs activités
- de la désignation d’un cabinet de consultant : le cabinet CODE (COnseil en Développement Economique), de Bordeaux.

* Ensuite, Mme CARRARD nous fit part, aussi :
- de la mise en place de 3 commissions transversales afin de synthétiser les préoccupations communes des 3 axes de travail existant au sein du Conseil de Développement.
Afin d’éviter des redondances et ne pas se disperser tout en parlant le même langage, ces passerelles seront utiles à la rationalisation pour la réalisation de la Charte.

* Il fut demandé un compte-rendu concernant l’intervention de M. GUIGOU représentant la DATAR lors de la réunion du 21 mars 2002 par le Pays du Grand Bergeracois à Bergerac. Mme CARRARD fit remarquer l’absence du mot « culture » dans la conclusion de cette réunion.

* Retour sur le compte-rendu de la réunion du 06 mars 2002
Mme VIAN et les autres intervenants reposèrent le rôle du Centre Culturel en le jugeant comme simple salle de spectacles, certes éclectique, mais non lieu convivial de rencontres, voire de débats organisés en séance ou simplement en fin de spectacles, ce en appui des doléances précitées en réunion du 06 mars 2002.
Rappel : le fonctionnement du C.C. est couvert en totalité par Bergerac.
Remarque: opportunité d’un lieu culturel du PGB comme le Château de Bridoire (M. FLEURY) ou en lieux éclatés et complémentaires (Mme VALETTE).

* La commission demanda la possibilité d’inviter un élu de la Ville de Bergerac afin d’exposer la politique culturelle de la ville et ses perspectives dans le cadre du PGB.

* Il fut abordé le rôle du pôle associatif dans la Société et de l’inertie de certaines municipalités à stimuler les activités des Associations.
A ce sujet, M. RAUCOULE, expliqua l’existence de la C.P.C.A. (Conférence Permanente de Coopération Associative) et nous apprit l’organisation d’une réunion à Bordeaux le 25 mai 2002.

Il insista sur le poids important de notre tissu associatif et du manque de coordination des associations pour se faire reconnaître dans la vie de la société. Il souligna l’importance de s’organiser en réseaux associatifs au niveau du Pays. Ceci reste un des enjeux de la Culture.
Il fut rappelé le souci du S.I. de Sigoulès de réunir toutes le associations culturelles du canton d’ici peu. Une bourse d’échanges sera proposée lors de cette réunion, idée qui peut être envisagée au niveau du PGB, concernant, certes, les informations, mais aussi les moyens à échanger.

* Mme CARRARD rappela la possibilité de profiter des financements Européens pour réaliser de gros projets sur présentation de dossiers.

Prochaine réunion : mercredi 15 mai 2002, Maison des Syndicats

Ordre du jour de cette réunion
- Résultats des réponses des associations suite au courrier du PGB
- Compte-rendu de M. RAUCOULE concernant la réunion de la C.P.C.A.

Rapporteur provisoire : Raymond FLEURY – Pdt du SI de Sigoulès.
 

 Retour à la page précédente