Accueil  >  L'Asso du Pays  >  Les commissions de travail  >  Axe social


Accompagner les âges de la vie :
Synthèse
06.03.2002



I – Commentaires et remarques sur le compte-rendu de la réunion du 06-02-2002

a) Crèches :
Il n’y a pas de liste d’attente à Bergerac.
Dans les autres crèches, les listes d’attente, qui comptent entre 5 et 10 enfants, correspondent plutôt au contingent de renouvellement.
Cependant, en milieu rural bergeracois, le nombre de crèches est insuffisant. L’intercommunalité peut certainement résoudre ce problème.

Amplitude des heures d’ouverture : la CAF demande sa réduction à 11 heures par jour.

b) Assistantes maternelles agréées :
Lors de la prochaine réunion, Mme CAQUANT indiquera le nombre de celles qui sont disponibles en Bergeracois, ainsi que les secteurs où elles sont en nombre insuffisant.


II – Fonctionnement d’une crèche parentale
(par Mme PRADEAU, présidente de la crèche des P’tits loups, à Port Sainte-Foy)

A l’origine de la création de cette crèche, il y a eu la volonté de 15 parents et l’aide de la municipalité. Chacun de ces parents donnait de son temps. Mais, au fil des années, la situation a évolué : manque de disponibilité des parents, moins d’envie de s’impliquer… Un changement de statut est donc envisagé : la crèche parentale va devenir une crèche associative. C’est d’autant plus intéressant sur le plan budgétaire que la participation financière de la C.A.F. sera plus importante.
La crèche accueille actuellement 16 enfants (14 en crèche, 2 en halte-garderie). Après la construction d’un bâtiment neuf dans les mois à venir, l’effectif passera à 20 (14 en crèche, 6 en halte-garderie).
L’encadrement comprend 5 salariés (directrice, co-responsable diplômée, auxiliaires de puériculture, etc…), plus 1 emploi-jeune et un C.E.C.
Pour l’année 2001, le total des charges s’est élevé à 803 000 F (122 416 €) et la crèche a enregistré un déficit de 75 000 F (11 433 €) pris sur les fonds de réserve.
La participation des familles est comprise entre 22 et 130 F par enfant par jour, selon le quotient familial.
Une nécessité pour les années à venir : augmentation de la participation des communes, car en 2007 il n’y aura plus d’emploi aidé. Actuellement, la participation de la commune de Port Sainte-Foy est de l’ordre de 80 000 F par an (12 105 €). A noter qu’un certain nombre d’enfants vient d’autres communes.


III – Problème des travailleurs saisonniers
(présenté par Mme AUDY, assistante sociale M.S.A.)

L’étude a été faite sur les cantons de Sigoulès et Bergerac (pour des familles qui travaillent sur le canton de Sigoulès) et concerne l’organisation pour la garde des enfants.

Actuellement, il n’existe pas de structure d’accueil collectif sur le canton et il n’y a pas de place chez les assistantes maternelles qui donnent la priorité à la garde d’enfants à temps complet. Les familles ont alors recours au « système D » :
- emmener l’enfant dans les vignes
- garde alternée par des parents en fonction des emplois de chacun
- appel aux grands-parents
- adaptation de son temps de travail à la scolarité
- etc…

Une réflexion est actuellement engagée pour envisager la création d’une structure multi-accueil, structure légère qui permettrait l’accueil des enfants en fonction des saisons et des horaires de travail, mais aussi les mercredis et samedis, et pendant les vacances scolaires.
Il est évident qu’une telle structure ne peut être mise en place que dans le cadre de l’intercommunalité. Elle faciliterait l’accès et le maintien de l’emploi et lutterait contre la précarisation sociale. D’autre part, il est indispensable que le rapport tarif garde et salaire soit acceptable.


IV – Analyse de documents INSEE, concernant l’arrondissement de Bergerac.

En 1999, le Bergeracois comptait 103 105 habitants, pour 159 communes. Depuis une vingtaine d’années, on note une augmentation importante de la population essentiellement due à l’installation de gens venant de l’extérieur (installation de retraités, retour à la campagne..). L’évolution du nombre de logements est, à cet égard, significatif.

De 1990 à 1999, on constate un certain vieillissement de la population :
0 à 14 ans : moins 1,5 %
15 à 29 ans : moins 3 %
Mais la courbe semble s’inverser depuis 2000. En effet, le nombre des naissances augmente depuis cette date. Est-ce la conséquence de l’installation des jeunes couples en milieu rural ? des 35 heures ? Cela entraînera une augmentation des besoins pour les jeunes enfants dans les années à venir.

En ce qui concerne l’emploi, on remarque une augmentation globale de l’activité entre 1990 et 1999. Le temps partiel (majoritairement chez les femmes) est, lui aussi, en augmentation.


V – Ordre du jour de la prochaine réunion :

- la personne âgée : définition
- les problématiques de la personne âgée
- spécificités locales du Bergeracois

 

 Retour à la page précédente