Accueil  >  L'Asso du Pays  >  Les commissions de travail  >  Axe environnemental


Mieux accéder au territoire et s’y déplacer  :
Synthèse
 

Réunion du 07 mars 2002

Présents : Mmes MARTIN-DUFOUR, MORIZOT, MM BELVES, BORIE, DELAGE, MARTET, MORELLET, POLVENT et ROUGIER

Points à traiter Eléments clés de la discussion Décision Suite à donner

Accueil de 2 nouveaux membres dont un observateur d’un département voisin  
 
Toujours fort absentéisme (10/15 parmi les premiers choix). Un des membres (1er choix) s’est excusé de ses absences et s’est retiré de la commission pour motifs professionnels(P. SCHEID) Membres (1er choix) ayant 3 absences consécutives : G. BOILIN, M. BRANCHUT, A. CANTELAUBE, P-H COUGNAUD, F. FONCEL, B. HAUTEFORT, P. SCHEID M. MARTET était excusé pour la réunion du 07/02/02
Problèmes matériels   Problème de réception des relevés de décision des dernières commissions Envoyer systématiquement les relevés aux membres présents y compris les 3ème choix ou les observateurs extérieurs Envoyer systématiquement les relevés aux membres présents y compris les 3ème choix ou les observateurs extérieurs
Retour sur les suites à donner de la dernière réunion
 
Transmission par la DDE de documentation. Demande d’information sur le transport du frêt sur notre territoire Documentation distribuée ce jour, le point 1 de l’ordre du jour ne pourra être traité et sera reporté
 
Avoir pris connaissance de cette documentation pour la prochaine réunion afin d’émettre des observations complémentaires à notre discussion sur le transport du frêt

Information à la commission « Favoriser l’implantation des nouvelles entreprises »
 
Réponse favorable du rapporteur à notre proposition.
Il faut imaginer des lieux structurants pour l’ensemble du bergeracois (ex : proximité autoroute …) mais cela nécessite de revoir la répartition de la fiscalité

 
Le transport et le déplacement des personnes Les transports en commun    
  1- par rail
Constat : durée des trajets trop longue, trains peu confortables, parfois sales, horaires peu adaptés, déficit d’image de la SNCF



Pas d’intermodalité réelle
Mettre techniquement à niveau la ligne Bordeaux Sarlat
Optimiser les horaires trains directs le matin et le soir, correspondances avec les TGV, pas de réelle nécessité d’augmenter les rotations mais il faut une meilleure répartition
Améliorer le confort et la propreté des trains
Rendre la ligne rentable
Améliorer les interfaces avec les autres modes de transport (transports urbains et interurbains, locations de vélo, parkings gares suffisants et sécurisés)
Existence d’une étude sur le transport ferroviaire en Dordogne faite par EREA. Demande de recherche de cette étude auprès de la CCI ou de l’Association « Ouvrir le Bergeracois », pour reprographie et envoi aux membres de la commission (1er choix + M. MORELLET + M. MARTET)


 
  2- transports urbains
Réduit à la seule ville de Bergerac.
Faible fréquentation
Pas de réelle adaptation au réseau à la demande (limité aux personnes âgées et aux scolaires ?)
 
Repenser l’ensemble du transport urbain en fonction de pôles à desservir (gare, aéroport, hôpital, écoles, …) horaires adaptés aux salariés, desserte des zones d’habitat. Nécessite une démarche globale, peut-être un plan de déplacement urbain. Priorité eu transport urbain, moindre accès à la ville des véhicules individuels (zones piétonnes, parkings + chers en centre ville, parkings périphériques sécurisés) Demander à la mairie de Bergerac un bilan du transport urbain (nombre de lignes, fréquentation, évolution, …)
 
  3- transport par avion
Une ligne Bergerac Paris avec au moins un aller – retour par jour mais tarifs très élevés
Une ligne Bergerac Londres avec au moins un aller-retour par jour, point fort pour le tourisme
Projet de lignes sur d’autres capitales européennes

Diminuer les tarifs du Bergerac Paris
en faisant jouer la concurrence (difficile car peu rentable),
par une participation financière publique accrue, difficile car l’effort financier des collectivités locales est déjà lourd,
par des escales, mais allongement des délais et pollution
Le territoire du Pays n’est pas pertinent pour le transport aérien, il faut penser ce transport plus globalement, à l’échelle du Département par exemple.
Mutualisation des moyens techniques e financiers nécessaires (avec un seul aéroport au lieu de deux), possibilité pour une même enveloppe, d’investissements plus lourds, d’accès routiers améliorés
Desserte nécessaire de l’aéroport par un transport collectif (aéroport, hôtels, villes, …)
 
Ordre du jour de la prochaine réunion

 
Jeudi 04/04/02 de 18h à 20h 1- suite du transport du frêt en fonction des documents lus
2- suite des transports en communs par rail et des transports urbain si documents complémentaires reçus
3- suite de l’approche de la thématique des transports en communs interurbains
Lieu à préciser

MM. BELVES ET POLVENT sont excusés pour la réunion du 04/04/02

Retour à la page précédente