Accueil  >  L'Asso du Pays  >  Les commissions de travail  >  Axe économique


Revitaliser l’industrie, l’artisanat, le commerce et les services :
Synthèse 04.02.2002
 

Atouts
 
Handicaps Données Réflexion Axes à inscrire dans la charte
COMPETENCES
Des "familles étrangères" arrivent, avec de nouveaux savoirs faire
 
Dévalorisation des métiers      
  Manque de main d'oeuvre Un chômage important en 1999 (> à la moyenne départementale)    
  Inadaptation des formations      
  Inadéquation offre-demande d'emploi      
  Perte des savoirs faire      
  Manque de main d'œuvre qualifiée      
  Inadaptation outil de travail      
  Trop peu de groupement d'entreprises existent
 
Une trésorerie trop souvent "dormante" du fait d'une facturation à retardement Un regroupement, pour un travail administratif mis en commun, pourrait être bénéfique Favoriser le regroupement d'entreprises pour une mise en commun des savoirs faire
DEBOUCHES
1990-1999 : une population en augmentation 1990-1999 : un solde naturel négatif      
1990-1999 : un solde migratoire positif, un territoire attractif Des commerçants et artisans mauvais commerciaux      
Des nouveaux habitants plutôt jeunes Manque de valorisation des produits locaux      
Des commerçants regroupés en association Manque d'outils de commercialisation      
Le secteur de la construction est en hausse        
ENVIRONNEMENT
Un axe économique fort : la vallée de la Dordogne, un bassin d'emploi important, Bergerac et d'autres plus petits Départ et fermeture des services et des commerces de proximité
 
     
Un tissu économique diversifié, une pluriactivité * Des entreprises à vendre mais peu de reprises **      
Une dominante de TPE sur le territoire
 
Manque de logements disponibles      
Des structures d'accompagnement performantes (Périgord initiative, CCI, CM…) Des structures d'accompagnement mal connues ou mal valorisées
 
  A mener : une réflexion sur les savoirs faire liés aux filières
 
 
* BTP/extraction - Papier - Agro alimentaire - Chimie/plastique - Métal/Mécanique de précision - Electricité/Electronique
** La survie d'une entreprise est supérieure lorsqu'il s'agit d'une reprise (/création)

Ordre du jour (Lundi 04 Mars 2002) : Remarques sur le tableau ci dessus, travail sur les colonnes "réflexion" et "axes à inscrire dans la charte".



COMPTE RENDU

HANDICAPS
Manque de main d'oeuvre qualifiée
Manque d'outil de commercialisation (ex: viticulture ) Inadéquation de l'offre et de la demande
Perte du service de proximité Difficulté de recrutement Dévalorisation des métiers Perte des savoir-faire Inadaptation des formations Départ des commerces de proximité
Inadaptation de l'outil de travail et la non-valorisation des produits locaux
* sur les évolutions démographiques : perte de population sur le Bergeracois
* sur l'emploi. de nombreuses entreprises à vendre et peu de reprises
* sur la transmission d'entreprises : le facteur risque est plus limité en matière de transmission qu'en cas de création
il existe des structures de soutien (Cci... ) mais cela n'est pas assez connu permettant par ex: la communication des offres de fonds à reprendre, l'accompagnement du repreneur éventuel....
* Des artisans mauvais commerçants
* Sur le logement : on manque de logements disponibles
4000 logements vacants au sein du Bergeracois (ef la commission relative au patrimoine )

ATOUTS
* La population du département est en augmentation ainsi que celle du pays du grand Bergeracois
* Arrivée de familles jeunes ce qui crée de l'actif ainsi que des familles étrangères avec leur savoir-faire spécifique.
Données : sur la. formation diplomante
Non diplômés de + de 15 ans : 20% sur le département 21.5 % sur le PGB Diplômes inférieurs au bac : 56
Diplômes supérieurs ou égaux au bac : 23 % PGB (département 22 % ) Les sans diplômes ont diminué de 11 % de 1990 à 1999
Il est plus facile de relancer le commerce qui demande moins de qualification que l'artisanat.


Données sur l'emploi
Le Bergeracois est un principal bassin d'emploi Le chômage est de 14.4 % sur le PGB en 1999 Le chômage est de 13.1 % sur le département en 99 31 % en 99 pour les - 25 ans sur le PGB
29.1 % en 99 pour les - 25 ans sur le département 18 % pour les femmes
Nature des contrats: CDI 68 % hommes / 59 % femmes CDD 8 % hommes / 12 % femmes
* de nombreuses entreprises à vendre et peu de reprises

Données sur la consolidation et la revitalisation du commerce
70% des entreprises artisanales départementales se maintiennent au niveau national 3 ans après leur reprise ou création et il y'a 90% de réussite au niveau de la Dordogne au bout de 3 ans )
Il existe des structures de soutien (ex: Cci..) mais elles sont peu connues. Elles accompagnent les porteurs de projets, elles améliorent le financement commercial, elles explorent les nouveaux marchés (ex : la. ligne Bergerac/ Londres : parler anglais, se conformer à la Livre Sterling...
* Regroupements d'entreprises, associations de commerçants formation à l'attention des dirigeants
accompagnement sur le terrain par des professionnels du commerce

Données
Favoriser le recrutement de personnel qualifié Mise en place des groupements d'employeurs Mise en commun du côté administratif des entreprises pour libérer le chef d'entreprise et le laisser sur le terrain
Montage des dossiers, appels d'offres...
* dominante des TPE

Données économiques : (diagnostic Leader + )
Le PGB correspond à un bassin de l'habitat Bergerac est le 2eme bassin d'emploi de la Dordogne Prédominance des petites structures (- 10 salariés ) s'adaptant aux fluctuations du marché
La construction a un rôle prépondérant
Manque de capacité d'accueil (ex : 4000 logements vaccants au sein du Bergeracois )
Axe important de la vallée de la Dordogne car c'est un axe d'activité

Retour à la page précédente