Accueil  >  L'Asso du Pays  >  Les commissions de travail  >  Axe économique


Favoriser le développement et l’usage des nouvelles technologies :
Synthèse : 14.01.2002
 

Présents : Christophe Auburtin, Philippe Audebert, Michel Carpentier, Dominique Colombo, Michel Cotto, Yannick Garnier, Thierry Olivier, Norbert Paulhiac, Sylvie Vizier.

Excusés : Pascale Bourg, Francis Dufau.

Animatrices de la réunion : Laurence Gassies (CCI de Bergerac, comité technique du Pays), Valérie Bodinier (chargée de projet au PGB – secteurs TIC, économie, habitat).

Abréviations :
PGB : Pays du Grand Bergeracois
TIC : nouvelles technologies.


La première réunion de la commission a été consacrée :
- à un rappel historique : création du PGB, Conseil de développement et son comité de coordination ;
- au rappel de la place et des objectifs de la Charte de développement ;
- à la désignation de l’animateur et du rapporteur de la commission ;
- à des premiers échanges sur les objectifs à atteindre et sur une méthode de travail pour y parvenir.



1 – Rappel historique

Laurence Gassies, Valérie Bodinier, Alain Brettes – co-président du Conseil de développement – et Elise Joseph, animatrice générale du PGB, ont rappelé brièvement l’histoire du PGB jusqu’à la mise en place des commissions.

Les commissions seront des structures d’élaboration de la Charte. Cette élaboration sera conduite par les communes et leurs groupements, en association avec le Conseil du développement, le Département, la Région, l’Etat.

La Charte sera constituée notamment :
- d’un diagnostic de l’état actuel du territoire du pays et de son évolution démographique, sociale, économique, culturelle et environnementale sur 20 ans,
- d’un document définissant au moins à 10 ans les orientations fondamentales du pays, les modalités de leur mise en œuvre, et les procédures d’évaluation des résultats,
- des traductions cartographiques des documents précédents.

Le début de la rédaction de la Charte est fixé à juillet 2002.

Il a été précisé que le travail sur la Charte sera mené en collaboration avec un cabinet spécialisé (appel d’offres en cours). Chaque commission peut faire appel à des spécialistes de son choix. Elle bénéficie du concours des structures du PGB et de celles des organismes consulaires. Une journée de formation, le 19 janvier, est organisée à l’intention des techniciens, des animateurs et rapporteurs des commissions, des membres du Comité de coordination.


2 – Animateur et rapporteur

Michel Carpentier et Michel Cotto ont été désignés respectivement animateur et rapporteur de la commission.

3 – Premiers échanges

- Des interrogations subsistent sur le « produit fini » à réaliser, tant pour le fond que pour la forme. La réunion du 19 doit apporter des réponses sur ce point.

- Le champ d’investigation demande à être précisé, compte tenu notamment de la fonction tranversale des TIC dans le développement.
Exemple : si le tourisme, qui appartient à l’axe économique comme les TIC, peut logiquement faire l’objet de propositions, qu’en est-il de l’éducation ?
Cette problématique de transversalité pose la question de la cohérence des propositions avec celles des autres commissions, donc des modalités de concertation entre toutes les commissions.
Là encore, le 19 janvier devrait permettre d’y voir clair.

- S’interrogeant sur une méthode de travail, les participants se sont retrouvés d’accord pour commencer à réfléchir à partir de 3 axes.

a) Créer plus d’usages des TIC, donc multiplier le nombre d’usagers pour, entre autres objectifs, développer un marché plus attirant pour les opérateurs, et peut-être ainsi susciter la concurrence.
Le champ de cette investigation est vaste : établissements scolaires, associations, collectivités, administrations, activités économiques, sociales, culturelles, sportives…et bien sûr les individus.

b) De quelles infrastructures le Pays doit-il se doter pour mailler efficacement son territoire, par exemple en hauts débits, et permettre un développement harmonieux de toutes ses composantes ?

c) Bâtir des projets « leader » qui soient à la fois porteur de développement et « vitrines » du territoire à l’intérieur et à l’extérieur.

Des projets concrets doivent être élaborés pour chacun des axes. Les expériences et les réalités existantes paraissent un point de départ intéressant pour réfléchir efficacement et avec imagination.

– Il paraît aléatoire de travailler concrètement sans disposer d’un inventaire et d’un diagnostic sur la réalité d’aujourd’hui pour les 3 axes évoqués ci-dessus.

– Il été proposé que le site Internet du PGB accueille un espace pour les comptes rendus des travaux des commissions et qu’un forum leur soit consacré.

– Une date : colloque du 8 mars à Monbazillac sur le PGB territoire leader pour les TIC.


Prochaine réunion de la commission : le 11 février, de 18 à 20 heures. Pays du Grand Bergeracois. 43, Bd Maine de Biran. Bergerac.

 

 Retour à la page précédente