Accueil  >  L'Asso du Pays  >  Les commissions de travail  >  Axe économique


Encourager l’implantation des nouvelles entreprises :
Synthèse 14.01.2002


Rappel des objectifs du groupe de travail
L'Europe est prête à donner des moyens au « Pays du Grand Bergeracois » dans le cadre d’un véritable programme cohérent et motivé.
Notre mission est de fournir au Conseil de développement une trame d'actions planifiables (horizon 10 ans) et en cohérence avec les réalités économiques, géographiques, humaines et culturelles du Pays du Grand Bergeracois.
Notre thème de travail exige une réponse structurée et argumentée à la question posée. Cela va supposer une réflexion et des propositions sur :
- Les attentes supposées de ceux qui envisagent de s'implanter (la demande)
- Une mesure de l'existant et un état des lieux (l'offre actuelle)
- Une définition de la cible optimale ;
- Les écarts et les manques déterminants à combler (le produit à vendre).
Objectifs de la réunion du 14-01-02
• Dresser une typologie des structures possibles d'implantation (créateur individuel ou entreprise existante).
• Inventorier les attentes spécifiques générales (indépendamment de Bergerac ).
• Commencer à cerner les atouts et handicaps spécifiques du Pays.

Typologie : 3 catégories distinctes dans leurs attentes, leurs moyens et leur impact
- Le créateur d'entreprise « ex nihilo » (il part de zéro et statistiquement crée moins de 5 emplois en 2 ans dans 90% des cas).
- La reprise d'entreprise (par une personne physique ou une société) : c'est un moyen rapide et peu coûteux de s'implanter sur une région où on n'est pas, et ensuite se développer à partir de cette nouvelle base (ex : Bio-Inox...).
- La délocalisation partielle ou totale : une société ou un groupe existant peut avoir intérêt à disposer d'un nouveau site pour des raisons logistiques (être plus près de la matière première par exemple), des raisons commerciales (se rapprocher d'une zone de chalandise nouvelle ou complémentaire), d'image (s'implanter ou se transférer dans une région qui valorise son positionnement marketing).

Il est clair que chaque « catégorie » peut avoir des attentes spécifiques et que ses centres d'intérêts prioritaires peuvent être différents.

L'exercice qui a été proposé aux membres de la commission a permis de lister et hiérarchiser les critères d'attractivité pour tous ceux qui envisagent une implantation (quel que soit le lieu).
Les attentes générales identifiées (indépendantes de la typologie et de la région) et sans classement hiérarchique sont les suivantes :

1. Contenu et spécificités de la zone de chalandise (les clients possibles sur le Pays).
2. Cohérence et visibilité sur le développement général du Pays (crédibilité des plans d'actions officiels, image socio-économique).
3. Qualité de vie (environnement physique, environnement social).
4. Facilités d'accueil (structure de conseil à l'implantation, qualité de l'information sur l'existant).
5. Image et notoriété d'une région (attractivité instinctive et affective).
6. Main d’œuvre locale (qualité de la formation, disponibilité, coût, adaptabilité).
7. Infrastructures (cohérence de l'existant par rapport au métier de 1"entreprise).
8. Avantages financiers spécifiques accordés (aides financières ou fiscales. coût de l'immobilier ou du foncier, fiscalité locale...).
9. Cohérence des ressources locales par rapport au métier et à l'activité de celui qui s'implante (matières premières, sous-traitants stratégiques...).

Un premier exercice de hiérarchisation des 4 critères jugés le plus importants par catégorie a donné les résultats suivants
- Le créateur d'entreprise: 4-8-1-9
- Délocalisation ou implantation entreprise (extérieure) existante : 6-8-7-3
- Il reste à faire l'exercice pour la catégorie « repreneur ».

 Retour à la page précédente