Acuèlh  >  On a vu, lu, écouté  >  Poèmes en occitan  >  Biographies des auteurs

 Biographies des auteurs

 
 

Docteur Élie, Pierre Boissel (1872 Mouzens – 1939 St Cyprien) : Médecin généraliste, le docteur Boissel était aveugle et dictait ses poèmes. Éparpillés dans de nombreux journaux et revues, une partie a été rassemblée et éditée en 1936 dans Lo Ser al canton (le Soir au coin du feu). Sa poésie est simple, amusante ou émouvante, écrite dans une langue savoureuse. De nombreuses personnes connaissent ces poèmes par coeur et peuvent encore les réciter.
L’œuvre du docteur Boissel mériterait d’être regroupée dans une édition en graphie normée, ce qui lui permettrait d’être connue et appréciée bien au-delà des limites du Périgord Noir.



Martial Rouby
(1895 Lolme – 1981 Prigonrieux) : poète et conteur occitan. Auteur des ouvrages Cansons de ma Croseta et Ma Garbeta.





Bernard Lesfargues
: né en 1924 à Bergerac. Impliqué dès son jeune âge dans la culture occitane, il adhère à l’Institut d’Estudis Occitans, dès sa création en 1945. Agrégé d’espagnol, professeur à Lyon où il fonda, en 1975, les éditions Federop (il est le «découvreur» en France du grand poète espagnol Vicente Aleixandre, futur prix Nobel). Il vit aujourd’hui à Église Neuve d’Issac dans la maison familiale où il poursuit une activité multiple de traducteur, spécialiste des littératures espagnole et catalane contemporaines (Prix Halpérine-Kaminski, il a traduit pour Gallimard, Le Seuil, Actes Sud, Christian Bourgois, des auteurs espagnols et sud-américains ; il a été l’introducteur en France de la littérature catalane).
Écrivain discret et exigeant, il a publié de nombreux recueils de poèmes, la plupart en occitan. « Une poésie dont l’ambition est d’arracher l’expression d’une langue passionnément aimée aux poncifs d’un particularisme réducteur, et de l’ouvrir à la modernité et à l’universel » (Jean Roux, Dordogne Périgord, 2007, p. 211).
Bernard Lesfargues a obtenu de nombreux Prix (Prix Jaufré Rudel 1965, Prix Jean Boudou 2001) et il est titulaire de la Creu de Sant Jordi (Catalogne).


Rémy Desplanches
(1865 St Perdoux, canton d’Issigeac – 1940 Bergerac) : connu sous le pseudonyme de Méry de Bergerac, négociant. Son recueil le plus ambitieux, le plus réussi, a pour titre De Rampan a Guilhanèu (1928), réédité en 1996 par Federop, (qui l’a mis en graphie normée et a révisé la traduction de l’auteur). Les autres titres Mos arlòts, contes sans pèbre ni sal (1928) et Contes a la fretissa (1931), contiennent des histoires comiques mises en vers. Leur ton plus ou moins salé n’apporte rien à la gloire de leur auteur.



 

 
       
 

Retorn a la pagina d'acuèlh Occitan