Acuèlh  >  Cultura occitana  >  Prononciation

 Prononciation

 


Les voyelles :

La prononciation est indiquée entre parenthèses.


a (a) début ou milieu des mots : casal (kazal) ; acabar
à (a) accentué : gràcia
a (o) très ouvert, en fin de mot, (même au pluriel)

á (o) accentué : vendriá (béndryo).

e (é) même devant N ou consonne double : vendre
bercar. (béndré-bérka)
é (é) accentué : espés (éspés)
è (è) venguèt (béngt) après (après).

o (ou) Tolosa (Toulouzo)
ó (ou) accentué : urós (ürus) et non (üros)
ò (o) aquò (ako) pòrti (porti)

i (i) tiri. Parfois accentué : aquí (aki)
u (ü) et non (ou) ! luna (lüno) un (ün)
u (y) devant ò et o : muòl (myol) cuol (kyoul)
(w) ou (¨w) devant e : nuèch (nwèts ou n¨wèts) uèi (wèy ou ¨wèy)
ú (ü) accentué : dessús (desüs)


Les diphtongues :
 
ai (ay) paire (payré) au (aw) laurar (lawra)
ei (éy) veire (béyré) eu (éw) deute (déwté)
èi (èy) èime (èymé) èu (èw) nèu (nèw)
oi (ouy) coire (kouyré) òu (ow) plòure (plòwré)
òi (oy) còire (koyré) iu (iw) viure (biwré)


Les consonnes qui ne s’emploient pas en occitan : k, w, y. Il n’y a pas de h au début des mots.
Les groupes français th, ph, sont rendus par t, f, le groupe français d’origine grecque par c ou qu.
Exemples : hypothèse : ipotèsi – typhoïde : tifoída – Christian : Christian – chimie : quimia

Se prononcent comme en français : b, c, d, f, l, p, q, t

N.B. : À Bergerac, on prononce l’article défini français
les : lei (lèy)

Ouvrage à consulter : Jean Rigouste, Parli occitan, I.E.O.
 
 

 
 

Retorn a la pagina d'acuèlh Occitan