Accueil  >  Connaître le Bergeracois  >  Environnement  >  Faune de chez nous
Faune de chez nous
Ca va les ch'villes Portrait du roi de la cabriole Longévité et reproduction Habitat et comportement A table ! Déception
 

A table !
Essentiellement végétarien, l'écureuil est un grand consommateur de graines prélevées sur les cônes d'épicéa ou de pin, de glands, faînes de hêtre, samares d'érable et de frêne (hé oui, cela s'appelle ainsi), châtaignes, noix et noisettes. Écorces, bourgeons, baies, fleurs et jeunes pousses d'arbres figurent également à son menu. Ainsi que les champignons : en bon Périgourdin, il apprécie les truffes et les cèpes, mais il est aussi capable d'avaler sans broncher les amanites les plus dangereuses pour l'homme ! Exceptionnellement, il peut faire honneur à un insecte, un oeuf ou un oisillon. Ses besoins en sels minéraux sont compensés par l'absorption de terre.

 
L'heure du repas. Photo : Jean-Jacques Lallemant, LPO Auvergne

Le casse-noisettes est passé par là...

La manière dont notre héros consomme une noisette est assez étonnante, comparée à la méthode campagnol - laquelle consiste à ronger une bonne partie de la coque avant de pouvoir en extraire l'amande. L'écureuil, lui, fore un petit sillon, juste de quoi y planter ses incisives pour faire éclater la coque par un savant mouvement de cisaille. Pour une noix, il choisira la partie la plus faible de l'enveloppe. Et c'est ainsi tout au long de la journée, si bien qu'au pied de l'arbre où il s'est installé, les moitiés de coques s'accumulent...

Son domaine de prédilection, c'est la forêt d'épicéas. Sombre, dense, elle lui assure protection contre le froid, la pluie, le vent, le soleil et fournit en abondance une nourriture succulente : les bourgeons printaniers, très nutritifs, l'écorce et la sève des jeunes rameaux terminaux en été (en petite quantité, heureusement - sinon, bonjour les dégâts !), et même les galles "ananas" provoquées par la piqûre d'un puceron. Sans oublier les fameuses graines, si difficiles à atteindre sous les écailles des cônes. Qu'importe, l'écureuil sait prendre son temps pour déguster ce met de choix. Au sol, au même titre que les demies coques de noix, les cônes épluchés de cette manière très caractéristique sont un indice évident de la présence du "nain rouge". 


Un cône savamment épluché

Déception...
On dit que l'écureuil fait des "provisions", cachant graines et noisettes dans des creux d'arbres ou sous un tapis de feuilles. En réalité, le sympathique animal est d'un naturel étourdi, et il ne sait pas établir la carte des trésors qu'il a stockés à droite et à gauche - il n'a aucune mémoire ! On comprend mieux dès lors le rôle qu'il joue dans la dispersion de certaines espèces végétales. Car si l'écureuil retrouve une noix camouflée quelques semaines auparavant, c'est par le plus grand des hasards, et uniquement grâce à son odorat... Cela explique aussi qu'il puisse se servir dans la réserve du voisin, sans pour autant penser à mal ! 

Je sens poindre une grosse déception parmi les lecteurs, mais la vérité est là : contrairement à ce que l'on raconte, contrairement à certaines publicités, l'écureuil n'est ni prévoyant, ni épargnant... Il ne peut s'empêcher, tout simplement, de dérober et de cacher tout ce qui lui tombe sous la patte !

Gérard Lallemant, Archicourse 


Fiche technique
Sciurus vulgaris : écureuil roux - ou commun (le mot latin "sciurus" dérive du grec "skia ouros" : "qui fait de l'ombre avec sa queue").
Ordre des rongeurs, famille des Sciuridae - qui compte près de 300 espèces et une cinquantaine de genres d'écureuils terrestres, arboricoles et volants. 
Longueur du corps : de 18 à 25 cm.
Longueur de la queue : de 14 à 20 cm.
Poids : de 250 à 350 g - le mâle est un peu plus lourd que la femelle.
Poids à la naissance : 8 à 12 g.
Aire de répartition : partout en France, sauf en Corse.


Retour