Accueil  >  Connaître le Bergeracois  >  Environnement  >  Faune de chez nous
Faune de chez nous
Ca va les ch'villes Portrait du roi de la cabriole Longévité et reproduction Habitat et comportement A table ! Déception
 

Longévité et reproduction
Dans la nature, l'écureuil ne dépasse guère l'âge de 6 à 7 ans, s'il a pu survivre aux prédateurs sus-nommés, aux périodes de disette ou au trafic routier - malgré sa vivacité, il paie en effet un lourd tribut à nos belles automobiles... 
Autres causes de la raréfaction de l'écureuil dans certaines zones, la mise à mal de ses habitats (exploitation forestière trop intense, abattage des vieux arbres), et l'introduction d'espèces "étrangères" prolifiques. Exemple : importé en 1876 d'Amérique du Nord, l'écureuil gris a rapidement colonisé les forêts britanniques au point de supplanter l'écureuil roux.

70% des jeunes meurent avant d'avoir atteint l'âge d'un an, ceux nés en été (juillet) étant plus vulnérables que ceux de la portée printanière (mars-avril), lesquels ont pu bénéficier d'une alimentation plus riche.

L'écureuil atteint sa maturité sexuelle vers 10 à 12 mois, mais de jeunes mâles nés au printemps sont capables de se reproduire dès l'âge de 6 mois ! La période de copulation s'étale de décembre à juillet, avec un pic gros d'activité entre janvier et mars. Le femelle n'étant fertile qu'un jour par cycle, les mâles dominants se livrent à des courses vertigineuses dans les arbres pour obtenir ses faveurs. Elle choisira le plus beau et le plus fort, non sans l'avoir auparavant obligé à des poursuites insensées ! 
Après une gestation de 36 à 42 jours, la femelle donne naissance à une portée variant de 1 à 8 petits - 3 en moyenne. Minuscules, nus, aveugles, les bébés sont absolument sans défense. La fourrure et la dentition font leur apparition dès l'âge de 2 semaines, et les yeux s'ouvrent à 1 mois. 
Les jeunes quittent le nid à environ 7 semaines, ils sont sevrés à 7-10 semaines et deviennent indépendants à 10-15 semaines. Ils sont élevés par la femelle seule, le mâle vaquant ailleurs à ses occupations, le bougre.

Après le sevrage vient la période des jeux éducatifs, sous l'affectueuse surveillance de la mère : apprentissage de l'escalade, camouflage, tactique de fuite devant un agresseur, découverte de la forêt se confondent avec joutes, sauts, vols planés et autres cabrioles. Du cirque à l'état pur ! 

Habitat et comportement
L'écureuil réside dans les bois de feuillus et de résineux, les parcs et grands jardins boisés. En montagne, on peut le trouver jusqu'à 2 000 mètres.

L'écureuil construit un nid (la "hotte") qui ressemble à un gros ?uf de 30 cm de diamètre et 50 de hauteur, muni d'une entrée de 5 cm sur le côté (qu'il bouche par mauvais temps) et d'une sortie de secours en partie basse. La paroi est faite de branchages serrés, un rembourrage de mousses, herbes, fines écorces, plumes et lichens tapisse le fond. Ce nid douillet est généralement installé contre le tronc d'un arbre, mais l'animal peut aussi établir son camp de base dans un arbre creux, un trou de pivert, un vieux nid de corneille ou de pie.
L'animal dispose de plusieurs nids, le plus solide et le plus confortable, construit à l'approche de l'hiver, servant ensuite à la femelle pour élever ses petits.

 

Si le nain rouge est un formidable acrobate, c'est grâce, nous l'avons dit, à l'articulation de sa cheville, mais aussi à son squelette très léger, à ses puissants doigts très mobiles et à ses longues griffes, qui lui permettent de s'agripper solidement sur un gros tronc comme sur la branche la plus fine. En présence d'un prédateur, l'écureuil grimpe dans un arbre, passe sur la face opposée à l'agresseur et "se colle" contre l'écorce. 
Au sol, lorsqu'il doit se rendre sur un perchoir trop éloigné ou vers un point d'eau, il est plus que jamais sur ses gardes : cela explique ses grands bonds rapides entrecoupés de brefs instants d'arrêt au cours desquels il s'assied sur son derrière, la queue relevée, pour inspecter soigneusement les environs. Et de reprendre sa course saccadée vers l'arbre le plus proche, escaladé en quatrième vitesse - là-haut, on se sent mieux ! 

L'écureuil n'est pas à proprement parler un hibernant puisqu'il reste en activité même en hiver. Toutefois, il peut passer plusieurs jours au nid sans bouger en cas de mauvais temps, enfoui sous sa queue. Il vit alors sur ses réserves de graisse, en économisant sagement son énergie.

 
L'écureuil file à La Poste !

Le domaine vital du mâle ou de la femelle varie de 2 à 10 hectares - 7 en moyenne - selon la densité de la population et les ressources alimentaires. Pour délimiter son territoire, l'animal dispose de glandes à odeur autour de la bouche et de son urine avec lesquelles il marque des branches préalablement écorcées. 
Ces domaines peuvent se recouper, sans pour autant déclencher un comportement agressif. Des mouvements de la queue ponctuent les rencontres avec les voisins, ainsi que des piétinements, glapissements, babils et une sorte de gloussement que nous traduirons du langage écureuil par, faute de mieux, un "tiouk-tiouk" assez aigu...

Actif surtout après l'aube et avant le coucher du soleil, l'écureuil passe la majeure partie de son temps à chercher de la nourriture, à la manger ou à la mettre à l'abri, dans un creux d'arbre ou sous terre. Pour transporter sa récolte jusqu'à son nid ou sa cachette, l'animal ne peut que remplir sa bouche, à raison d'une dizaine de grammes par voyage !

Retour
Suite