Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Saint Laurent des Vignes
Mairie de Saint Laurent des Vignes

La commune fut formée en 1794 par la réunion des paroisses de Saint Laurent des Vignes et de Saint Sernin de Gabanelle.
Avant la révolution de 1789, tous les actes de la vie civile se déroulaient dans le cadre paroissial. C'est donc en recherchant l'origine des paroisses que nous pouvons connaître celle de la commune.
Vers la fin du Xe siècle, Boson le Vieux, Comte de la Marche et par son mariage Comte du Périgord, vraisemblablement Maître de Montcuq, fonde un prieuré de religieuses à St Silvain de Lamonzie. Cette paroisse existe donc et est attestée en 1020.

Suit la création de St Martin en 1030, St Sernin en 1050, enfin à l'occasion du passage des pèlerins qui se rendaient à St Jacques de Compostelle (XI, XII, 1074, 1112), création de la paroisse de St Laurent. Et vraisemblablement pour ne pas avoir à faire un crochet pour se rendre à l' église de St Sernin, car ils passaient ensuite par Montcuq, ils bâtirent une chapelle qu'ils dédièrent à St Laurent à proximité du lieu de l'église actuelle, et fondèrent ainsi la paroisse en 1079.
Par la suite, les paroisses subirent le sort que leur imposèrent la guerre de Cent Ans et les guerres de religions.
Toujours suivant le cours de leurs origines, nous retrouvons les deux paroisses rattachées à la châtellenie de Montcuq avec St Martin et St Sylvain de Lamonzie. Françoise de Salignac a apporté cette Châtellenie de Montcuq en dot en 1528 à son époux François Ier d'Aydie, Vicomte de Ribérac et de Carlux.
Suivent le décès de Françoise de Salignac et les controverses sur son héritage. Les quatre paroisses sont enfin rattachées à la Châtellenie de St Martin en 1594-1600 à la suite de transaction entre Philippine d'Aydie, fille de Françoise de Salignac et de François I d'Aydie, épouse de Charles Albert de Laval, Baron de Madaillan et Marie de Foix de Candale, sa belle-sœur, veuve de Guy d'Aydie son frère.
A ce moment là, St Laurent prend le nom de Saint Laurent la Mongie. Elle est appelé Saint Laurent du Vignals le 2 octobre 1749 et est désignée sous le nom de "bourg" dans un acte public passé le 1er novembre 1657 à Bergerac. Elle retrouve son nom de Saint Laurent des Vignes en 1781 mais reste rattachée à Lamongie jusqu en 1793, lors de l'abandon de ses droits par la dernière dame de St Martin, la Marquise de Flamarens.
1794 survient et Saint Laurent des Vignes revêt son titre de commune.

Recherches effectuées par Guy Chadourne