Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Sadillac
Mairie de Sadillac

 

L'église Sainte Anne :
Elle date de la fin du onzième siècle et est classée aux monuments historiques depuis le 24 juin 1948; détruite en 1569 pendant les guerres de religion, elle fut reconstruite au début du dix septième et remaniée dans les années 1995. Elle est de style romano-byzantin.
A l'origine c'était l'église du monastère puis du prieuré et enfin du village.
Elle recèle 8 superbes chapiteaux de grande taille et une frise énigmatique.

En entrant à droite se trouvent les chapiteaux d'origine (3), ceux du onzième siècle; les corbeilles sont taillées dans le même bloc de pierre; les poissons et des animaux fantastiques du bestiaire médiéval y dominent, surmontés de tailloirs ornés de décorations florales.

En vis à vis se trouvent les chapiteaux installés au début du dix septième siècle quand l'église fut relevée; ils sont plus récents que ceux d'origine, mais de superbe facture; taillés dans deux blocs de pierre superposés, ils s'inspirent tous de la mythologie (sirènes, phénix, basilics, ...), avec une décoration végétale; les tailloirs représentent des formes géométriques.

Dans le chœur les deux petits chapiteaux sont également d'origine et le second intrigue par sa représentation. Au dessus on remarquera les vestiges en pierre de la voûte en cul de four.
Ne pas oublier également une frise à droite avant le chœur, représentant dans un seul et même bloc de pierre: une sirène à deux queues, deux moutons sculptés tête bêche et en vision aérienne, et un couple d'humains. Quel peut en être le message?
Le visiteur ne pourra s'en aller sans apprécier les groupements de colonnes en faisceaux (certaines carrées et d'autres rondes).

Le sol de l'église fut relevé à deux reprises ce qui explique les trois seuils d'entrée superposés et la passerelle d'accès.
Le clocher-mur à trois baies campanaires est traditionnel des clochers de Guyenne et fut modifié dans les années 1995 pour lui donner son aspect actuel.

La fontaine du Levant :
Elle date du douzième siècle et est ornée, dans son intérieur, d'une croix grecque pattée; elle alimentait autrefois le pesquier (bassin de réserve à poissons pour les repas maigres des religieux) aujourd'hui enseveli.
A proximité un chêne remarquable vieux d'au moins trois ou quatre siècles.

La place Sainte Anne :
Harmonieuse, sobre, elle témoigne de la volonté de structurer l'embryon du village d'origine, voici bientôt dix siècles.

Les enceintes fortifiées :
Les vestiges de la première enceinte précèdent l'entrée dans l'église.
La seconde enceinte a quasiment disparue; au couchant les derniers vestiges furent détruits au milieu du dix neuvième siècle et au levant ils sont devenus murs des maisons.

Le "château" :
C'est le monastère d'origine, devenu prieuré au milieu du quatorzième siècle, remanié fin du quinzième et vendu comme bien national en 1792.
Le nouvel acquéreur lui donna aussitôt son aspect actuel en le modifiant considérablement:
Les étages du corps de logis furent réduits de trois à deux.
Les belles fenêtres en pierre à croisées furent remplacées par celles que l'on voit désormais.
La tour fut réduite de six mètres et la flèche élégante qui la couronnait remplacée par un pigeonnier.

Les moulins :
Au dix huitième siècle la commune comptait trois moulins à vent et aucun à eau.
Le moulin de Citole (bâti en 1765) est le mieux conservé de tous; son fût a été restauré et sécurisé en 2015; propriété de la commune il fait l'objet d'un projet touristique et pédagogique visant à le reconstruire intégralement afin de lui donner son aspect et sa fonctionnalité première.
Toutes informations sur le projet peuvent être consultées sur le site internet : "Les Amis du Moulin de Citole".
Un écart (lieu dit) porte le nom de moulin à vent ; ce devait être le plus ancien du village, bâti en bois ; cette structure n'a pas survécu aux intempéries et à l'âge ; bien que non situé sur une éminence, il se trouve dans un couloir de vent, ce qui justifie cette implantation.

 

Sentiers de randonnées :

Sentier de 9km durée 3h :

Cliquer ici  pour accéder au plan

Ils sont au nombre de deux:
- Celui de la boucle Nord passe par les ruines du moulin de Broussilloux et est d'une longueur de 8 km. Ce chemin est identifié et bien balisé; son tracé est mentionné sur toutes les cartes locales :
Départ sur la petite place derrière le château

Partir direction "Bouniagues". Faire 20 m et aller à gauche sur le chemin (vieux goudron) qui monte. Arrivé en haut se trouve "le moulin de Sadillac". Ensuite obliquer à droite sur le chemin qui longe une clôture et ensuite le suivre dans les bois et le long des vignes. Arrivé au bout de la vigne, prendre à gauche, faire 100 m et tourner à droite sur le chemin herbeux entre les vignes. Suivre le chemin de terre qui passe devant une maison "Les Gagneries" et suivre le chemin de castine qui descend à la route goudronnée. Continuer tout droit jusqu'au hameau "Le Pigeard" (partie commune avec la boucle de Bouniagues n °21).
Prendre à droite entre les fermes le chemin de terre, le GR636. Arrivé à la jonction, tourner à droite, toujours suivre le GR636. Vous allez passer en bordure de champs cultivés et ensuite entrez dans une forêt. Arrivé au croisement bifurquer à gauche sur 150 m et à droite (vous quittez la partie commune avec la boucle n°21). A la route prendre direction "La Verdure", le GR636, vous longez la maison et ensuite suivre le chemin herbeux pendant 500 m. Arrivé au croisement tourner à gauche et suivre le chemin herbeux qui monte. Arrivé à la ferme "Les Nadoux" suivre le chemin de terre et rejoindre la route goudronnée. Tourner à droite (à gauche liaison boucle Eyrenville n° 21), après 400 m à la patte d'oie bifurquer à droite et suivre le chemin jusqu'au château "Libersac" (non visitable). Au château à votre droite prendre le chemin herbeux en contrebas qui longe la vigne, ensuite le suivre dans la forêt de chênes et le long de champs cultivés. A la route goudronnée aller à droite. Arrivé au croisement prendre à gauche direction "Sadillac". Après 500 m (à gauche de vous se trouve le golf du château de Sadillac) vous êtes de retour à Sadillac.


- La boucle sud, longue de 7,2 km, a été ouverte en 2014 & 2015 par les amis du moulin de Citole; elle devrait être homologuée en 2018; son circuit permet de passer près des ruines du moulin des Faures puis d'apprécier le panorama qui s'offre depuis Citole. Il est matérialisé par des panneaux fléchés; son parcours permet de profiter de paysages bucoliques et de compartiments de terrain variés.