Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Montferrand-du-Périgord
Mairie de Montferrand du Périgord

 
 


Église St Christophe du cimetière

 

-Église St Christophe du cimetière :

L'église romane dont il ne subsiste aujourd'hui qu'un clocher du XIIe siècle, remanié au XIIIe siècle et au XIVe siècle, et une petite nef où l'on peut observer un bas de mur construit avec un appareil en arêtes de poissons, a du comporter des développements plus importants ; deux ou trois travées au total. Sur la façade ouest du clocher, les traces d'un départ de toiture le laissent deviner.

     
 

L'amputation principale du bâtiment a porté sur sa longueur raccourcie de moitié au XIXe siècle. Le chœur est voûté en berceau. Il est parcouru d'une corniche qui souligne la naissance de la voûte. Au nord et au sud, des arcatures plein cintre reposent sur des tablettes saillantes (impostes), elles-mêmes soutenues par des piles carrées.
Le clocher est une tour élevée qui recouvre tout le chœur. Il est ceinturé à son sommet d'une corniche supportée par des corbeaux qui à chaque angle sont sculptés de visages humains. Chaque face du clocher est ornée de deux baies. La couverture qui était autrefois en lauzes a été refaite en tuiles plates dans sa partie supérieure.

 


Pantocrator

 

Les peintures murales de l'église du cimetière :

Ce bâtiment de modestes dimensions offre un ensemble iconographique d'une grande richesse.
 

     
 

Sur la voûte :
Symbolisant l'univers, un semis d'étoiles forme une toile de fond sur laquelle le soleil et la lune sont représentés avec un visage humain. Au centre, le Christ en majesté ou Pantocrator est assis sur un trône, sa main droite levée dans le geste de bénédiction. Autour, les quatre évangélistes sont représentés par le tétramorphe :
- Le lion pour Saint-Marc
- L'homme ailé pour Saint-Mathieu
- Le taureau pour Saint-Luc
- L'aigle (malheureusement effacé) pour Saint-Jean
Les trois symboles encore visibles ont la tête tournée vers le Christ pour le contempler

 


Le taureau pour Saint-Luc

 

Sur le fond du Chœur :
A gauche de la baie, une Annonciation. L'ange Gabriel est situé à gauche et vient annoncer à Marie la venue en elle de l'Esprit-Saint et sa future maternité.
A droite, le saint patron de l'église : Christophe. Personnage puissant dont le visage présente des traits grossiers. Il s'appuie sur un gros bâton qui bourgeonne et porte sur ses épaules le Christ enfant.

 


Saint Léonard

 

Dans le choeur, sur la première arcade gauche.
Certainement la plus ancienne peinture de facture romane. La composition est dans un cadre. Au centre identifié par l'inscription, Saint Léonard. Agenouillés à ses pieds, deux personnages lui rendent hommage. En haut de la composition deux anges montrent la scène.

     

Dans l'angle inférieur droit, un bâtiment à porte ouverte représente une prison. Saint Léonard, compagnon de Clovis, avait reçu de lui le pouvoir de libérer les prisonniers, c'est ce que montre cette peinture, les deux personnages remercient le saint de les avoir libérés de prison.

Dans la nef.

Sur le mur sud, représentation partielle de la Cène, deux apôtres sont visibles. La nef ayant été réduite en longueur et en hauteur au XIXe siècle de nombreuses peintures ont disparu.
Sur le mur nord, on distingue mal une énorme tête hideuse. C'est le Léviathan, dans sa gueule s'agitent les damnés. A gauche du Léviathan, une autre scène partielle est encadrée. Ce sont les représentations des péchés capitaux, la seule personne visible est peut-être la luxure.



retour