Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Mauzac et Grand Castang
Mairie de Mauzac et Grand Castang

 

Au cœur de la vallée de la moyenne Dordogne, la cité de Mauzac et Grand-Castang, riche d’un passé très lié à la rivière vous accueille en vous présentant son histoire.

-Époque préhistorique : Il y a moins de 35 000 ans les grottes de Roquebecude et Roquegrosse (Cingle de Trémolat Mauzac) abritaient ces puissants hommes de CRO-MAGNON qui ont laissé sur la commune silex taillés, pointes de sagaies, harpons en os.

- 5ème siècle : Le cluzeau de la Mariotte, poste de guet, taillé dans le roc, surveillait la Dordogne, seule voie pénétrante vers le haut pays (premiers incurseurs : les Francs)

- 9ème siècle : Invasion des Normands qui pillent et incendient l’abbaye de Paunat (847)

- 13ème siècle : Les paroisses de Mauzac et Saint Meyme sont sous la juridiction de la châtellenie de Millac sur notre commune, fief servant l’archevêché de BORDEAUX.

     
 

- 17-18-19ème siècle : La Dordogne devient une importante voie commerciale et culturelle. Argentats de 10 à 20 tonneaux et gabares de 30 à 50 tonneaux transportent par eaux marchandes, 6 à 7 mois par an : merrains, paniers, fromages, vins, mais aussi des produits métallurgiques des Forges de la Vézère (canons et boulets) qui étaient livrés à la marine de BORDEAUX. Grâce au halage, sel, épices et sucre remontent vers le haut pays.

 

     
 
     
 

- 1838-1843 : Les dangers réels, beaucoup de naufrages dans les rapides de la Gratusse, des Pesqueyroux imposent la construction d’un premier barrage et d’un canal latéral de Mauzac à Tuilières (longueur de 15 km 375, 9 écluses et 3 bassins de stationnement)

- 1858 : Au port de Mauzac, maître de bateaux, DESQUEYRAT avec 3 argentats de 17 tonneaux et un coureau de 75 tonneaux. Navigation, le bureau de LIMEUIL comptabilise en 1848 : 325 bateaux par an ; 1897 : 65


Suite