Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  La Force
Mairie de La ForceEnglish Version

 


Traduction de la devise en latin du duc de Caumont La Force
« On couronne le plus fort.
C’est la force qui fait le chemin »
« FORTIO CORANTUR
FIT VIA VI »

 

Historique de la commune :
Les analyses agricoles de la Dordogne de 1867 renseignent sur l’ancienneté de la cité et son implantation physique. S’il fallait se rapporter à l’étymologie de la base latinité FORTIA, Roman Fortia, ce lieu devrait son nom à une forteresse ou château, construit primitivement sur ce point, ou peut être se serait-il ainsi appelé parce qu’il est élevé et domine la plaine du côté de la Dordogne.
 

     

En 1604 le Duc de Caumont La Force décide de faire bâtir le château de La Force, qui sera détruit en 1793 pour ne laisser place qu’au pavillon central et aux recettes autour desquelles s’est édifié le centre ancien de l’agglomération.

Autre événement qui individualise la commune depuis 1848 : la construction des asiles par le pasteur Jean-Marc Antoine BOST, dit John BOST, à l’Est de l’agglomération. Aujourd’hui, la Fondation représente un centre d’activité important.


Situation géographique :

Située au Sud-Ouest du département, dans la vallée de la Dordogne, la commune de La Force se trouve à 12 km environ de Bergerac. Son accès se fait par 3 départementales : D34, D4, D16.

La commune de La Force est Chef lieu de canton, elle est située en Périgord Pourpre, à la limite du département de la Gironde.

D’une superficie de 1560 hectares le territoire se compose de 3 unités de paysages :
- la plaine alluviale de la Dordogne et de l’Eyraud représente 1/3 du territoire. Elle est composée d’espaces agricoles dont les cultures variées vont des céréales au tabac. On y trouve quelques habitations en bordure des voies secondaires.
- Le plateau de La Force, d’altitude allant de 60 à 80 mètres, est dominé par le centre bourg. Ces terres sont de qualité variable résultant de l’hétérogénéité de la formation sidérolithique et la nappe phréatique se tient à faible profondeur, en résumé, sa géologie est une composition de sables, graviers et d’argiles divers, alimentés par diverses sources. L’habitat constitue le mode d’utilisation principal de ce territoire.
- Le plateau nord est un milieu assez fermé, au boisement important, composé de massifs de feuillus, résineux, lande, diversement entretenus, entrecoupés de pistes de Défense de la Forêt Contre l’Incendie. Les Espaces Clairières sont très peu nombreux. On y trouve également des habitations notamment sur le secteur dénommé Pas Del Tru.

Sur une superficie de 1560 hectares, sa population est de 2691 habitants (population officielle au 1er janvier 2016).