Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Faux
Mairie de FauxEnglish Version

   

Faux est un petit bourg situé à quelques kilomètres de Lanquais, mentionné dans quelques ouvrages pour les dolmens que l’on y trouve.
Située dans le canton d’Issigeac au Sud du département de la Dordogne, proche du réseau routier de Bergerac, Lalinde, Beaumont. Sur une superficie de 1607 ha la commune compte 619 Fallois (population officielle au 1er janvier 2016).

Faux viendrait du mot «fagues» qui veut dire «hêtres». La légende dit qu’il y avait des batailles à des endroits marqués par les dolmens.

     
 

Histoire locale :

Époque préhistorique et celtique :
Comme presque toute les communes du pays, on a trouvé à Faux et on déterrait il y a quelques années dans les champs, des armes, des outils (haches polies, polissoirs, couteaux, grattoirs, flèches, etc…) que l’on peut voir au musée de Bordeaux.

Il existe sur différents points du territoire, des monuments druidiques : dolmens
Cette commune renferme aussi un cluzeau assez important.

Époque romaine :
Quelques villages ; La Genèbre, La Barde, La Robertie, La Jasse etc… sont, dit-on d’origine romaine. Les laboureurs et les terrassiers déterrent parfois au lieu-dit « La Buth » des fragments de tuiles à rebord, rougeâtres et épaisses, qui sont les caractéristiques de la fabrication romaine.
Il existe près du village de la Genèbre, au lieu-dit « Le placial » un vieux cimetière datant des premiers mérovingiens, et dont plusieurs tombeaux sont composés de cercueils en pierre dure avec des couvercles de la même matière.

Le moyen âge :
Faux dépendait de la sénéchaussée de Sarlat et était une juridiction s’étendant sur la paroisse comprenant toute la commune de Faux et une partie de celle de Verdon.
L’église de Faux a pour patron Saint Saturnin. La vieille église, construite en 1555, toute petite n’avait aucun style. Cette église a été démolie et rebâtie en 1856 à 1860. Le clocher démoli a été reconstruit de 1886 à 1888.
La nouvelle église et le nouveau clocher sont de style bizantin.