Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  L'Asso du Pays  > Projet Alimentaire Territorial  >  Expériences de terrain
 

 Projet Alimentaire Territorial
Expériences de terrain

     
 

- Visites de fermes 2016
Gaec Eyssal : une ferme en circuits courts
Fiche-expérience



Présentation de la ferme :


Le Gaec Eyssal à Lamonzie-Montastruc est détenu par Fanny et Hugues Doche depuis 2007. C'est une exploitation agricole de 46 hectares, composée d'un troupeau de 20 vaches Tarentaise, une race laitière rustique. Le système d'exploitation est en polyculture-élevage. L'élevage est essentiellement bovin, tournée vers la transformation laitière et fromagère. Quelques porcins sont aussi élevés.

La production est de 90 000 litres de lait par an. La grande majorité est transformé en fromage (5 sortes : Tomme, Montastruc, gruyère …), de fromage blanc (avec fruits) et de yaourts.

En 2010, l'appui de Terre de Liens a été essentiel pour l'acquisition de 18 hectares, terrains nécessaires à la consolidation de la ferme.

L'objectif de l'exploitation est de fabriquer des produits (produits laitiers, viande) de grande qualité (label Déméter) et offrant une sécurité sanitaire la plus haute.

L'autosuffisance en matière d'alimentation animale y contribue. Celle-ci s'effectue avec une production d'herbe et de foin issue uniquement de l'exploitation pour les vaches et l'usage du petit-lait issue de la transformation fromagère pour les porcs,

La transformation fromagère s'effectue 3 fois par semaine, dans un laboratoire de fabrication présent sur l'exploitation. Les fromages sont ensuite déposés en salle d'affinage, sous le laboratoire.

Les viandes de veau et de porc sont découpées par un prestataire.


Le choix d'une commercialisation en circuits courts :


M. et Mme Doche ont fait le choix des circuits courts pour maitriser leur commercialisation et conserver la valeur ajoutée sur l'exploitation. Le réseau de clientèle s'est constitué progressivement.

La vente des produits laitiers s'effectuent selon les circuits suivants :
- Vente à la ferme, une fois / semaine (le vendredi soir).
- Marché traditionnel de Bergerac, une fois / semaine (le samedi matin).
- Les restaurants traditionnels : Chez Lambert (Saint-Georges-de-Monclar), le Vieux Logis (Etoilé, Trémolat), La Tour des Vents (Etoilé, Monbazillac).
- Magasins : réseau Biocoop, épicerie Sodi (Mouleydier).
- Panier Bio (Bourrou).
- Plateforme Isle Mange Bio pour la restauration collective. Elle fournit les collectivités de Bergerac, Le Buisson, Chancelade, Champcevinel, le collège Michel-de-Montaigne (Périgueux) et les Papillons blancs (Bergerac).

Des tournées d'approvisionnement sont organisées 2 fois / semaine (mercredi et jeudi).

Par ailleurs, les vaches de réforme sont vendues, sous forme de viande hachée, à la conserverie Danival (Andiran, Lot-et-Garonne).


Facteurs de réussite :

- L'importance du soutien humain, de proximité, très présent au départ. (habitants locaux, panier, restaurant …).

- Le test de la relation commerciale sur du moyen terme (18 mois).

- La fabrication de produits qui répondent aux cahiers des charges de la restauration collective, en termes de volume et de prix (ex du fromage blanc ou des yaourts, en pot de 5 litres).

- La connaissance fine des besoins des clients.


Points de vigilance :


- La nécessité de caler les commandes en fonction des capacités de production : commander un volume au moins 2 semaines avant l'achat.

- Se former à la facturation, pour répondre aux besoins de certains clients.

- Démontrer que les prix de certains produits sont équivalents aux produits industriels.


Enseignements :

- Son expérience relationnelle avec une grande surface commerciale s'est révélée décevante : constat d'une négociation inégale entre les parties et d'une politique tarifaire estimée insoutenable par l'exploitation.

- Difficulté d'anticiper à la fois l'augmentation des volumes et de mobiliser les financements nécessaires à des investissements. La conséquence est un contrat commercial refusé en restauration collective. En effet, ce contrat aurait nécessité la création d'un laboratoire de transformation plus important, au coût financier peu supportable par l'exploitation.


Perspectives :

- Développer la production des produits et les circuits de commercialisation.

- Accueillir un "espace-test" sur leurs terres, en partenariat avec Pays'en Graine. Cette démarche permet de préparer l'installation future d'un paysan-boulanger.


Pour en savoir plus :


Terre de liens : https://terredeliens.org/eyssal.html