Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  L'Asso du Pays  > Conseil de Développement  >  Les Commissions
 
Les Commissions
   


Commission 'Communication' du 24 octobre 2005 à Bergerac


Étaient présents :

M. Alain BRETTES, Président du Conseil de Développement
M. Serge FOURCAUD, Président du Pays du Grand Bergeracois
M. Lucien MEYNARD, Président de la Commission Communication
Mme Elise CATTIAUX, Directrice CDC des Trois Vallées du Bergeracois
M. Michel COTTO, Conseiller en communication
M. Michel COUDERC, Président OT du Buisson de Cadouin
M. Gérard LALLEMANT, société Archicourse
Mme Brigitte LEGROS, professionnelle du tourisme
M. Christian LEGROS, Président OT de Beaumont
M. Benoît FOURREL DE FRETTES
M. Christophe CATHUS, Chargé de projet au Pays du Grand Bergeracois
M. François QUEVAL, Chargé de Projet au Pays du Grand Bergeracois

Étaient invités :

M. SARTORI, Président de l’association Studio Regard d’Aquitaine
M. DELORD, Directeur de l’association Studio Regard d’Aquitaine

Étaient excusés :

M. René BARJOUT, Rapporteur de la Commission Communication
M. André GOUSTAT, Maire de Mauzac et Grand Castang
M. Benoît FAYOL, Chambre d’Agriculture de la Dordogne


Rappel de l’ordre du jour :


1) Proposition d’édition d’une «Lettre de Pays»
2) Proposition de dédier une partie du site Internet du PGB aux élus du territoire
3) Présentation, par l’association « Studio Regard Aquitaine », d’un principe de télévision locale
4) Questions diverses


Cette réunion fait partie du calendrier de relance des Commissions thématiques du Pays

Chacun s’accorde sur l’importance de la Communication dans la démarche de projet territorial. Trois pistes de réflexions sont présentées aujourd’hui.

1) Proposition d’édition d’une « Lettre de Pays »

Suite à l’édition de la plaquette « Grand Bergeracois, un Pays d’avance » en 2004 et à l’importance d’une publication régulière, le Pays du Grand Bergeracois s’interroge sur l’opportunité d’éditer une Lettre de Pays sous format papier.

La Communication est fondamentale. Elle contribue à l’accroissement d’une perception positive du Pays du Grand Bergeracois et à conforter la démocratie locale.

La fréquence d’édition serait déterminée en fonction du budget alloué à ce projet et au contenu des documents.

La version électronique de la Lettre serait importante pour sa réactivité. Elle devrait être créé et être complémentaire de la version papier.

Il serait intéressant de toucher prioritairement les acteurs locaux du territoire, notamment pour accroître la notoriété et l’image dynamique du Pays.

L’édition d’une Lettre de Pays à l’ensemble des habitants nécessiterait un budget très conséquent.

La moyenne d’édition des Lettre sur les autres structures Pays est semestrielle mais elle serait insuffisante pour sensibiliser sur la durée les publics visés.

Il serait intéressant de déterminer des publics cibles, tels que les élus du territoire et les associations, pour accroître l’impact de la Lettre car :
- Édition de 3 pages sur 4 pour un public cible : efficace.
- Édition de 1 page sur 8 pour tout public : peu efficace.

Il serait intéressant de réaliser ce projet en coopération avec les Communautés de communes :
- La mutualisation des coûts.
- L’encartage de la Lettre de Pays dans les Lettres Intercommunales existantes.

Il serait intéressant de réaliser une formule synthétique de cette Lettre sous format électronique, réalisé à une fréquence plus importante que la version initiale.

Monsieur Serge FOURCAUD souhaiterait que le Pays apporte son soutien à la coordination de l’ensemble des sites publics du Grand Bergeracois. L’objectif serait de permettre une visibilité accrue du territoire par les Internautes qui navigueraient sur un ensemble de sites locaux, et notamment ceux des Communautés de communes, par l’adoption d’une Charte graphique commune.

L’édition de la Lettre de Pays serait l’une des actions d’une stratégie de Communication du PGB qui comprendrait aussi l’organisation d’une conférence de presse du Président au moins 2 fois/an.

La Commission est favorable au principe de l’édition régulière d’une Lettre de Pays auprès de public cible, élus et associations notamment, soit près de 3 000 acteurs locaux.
La Commission est favorable à l’implication des Communautés de communes dans ce projet.

Retour à  la page d'accueil des commissions