Accueil  >  L'Asso du Pays  > Conseil de Développement  >  Assemblée plénière
 
Assemblée plénière
   


CONSEIL DE DEVELOPPEMENT
ASSEMBLEE PLENIERE
Saint Laurent des Vignes, 21 septembre 2006


Personnes présentes :
M. Alain BRETTES, Président du Conseil de Développement
M. Marc MATTERA, Vice-Président du Pays du Grand Bergeracois
M. Lucien MEYNARD, Président de la Commission Communication
M. Youenn HUON, Directeur du Pays du Grand Bergeracois
Mme Annick NEPVEU, Conseil Général de la Dordogne
M. Francis PIALAT, retraité
Mme Christiane GENIER, vie associative
M. Michel COUDERC, Président Office de Tourisme de Monpazier
M. Gérard LALLEMANT, Président Office de tourisme de Eymet
M. Christian LEGROS, Président Office de Tourisme de Beaumont
Mme Brigitte LEGROS, propriétaire chambre d’hôtes
M. Benoît GUILMINEAU, Directeur MFR La Force
M. Didier ROUAULT, Directeur Mission Locale
M. Jacques MATHIEU, Fédération de pêche
M. Bernard TEYSSANDIER, Fédération des chasseurs
M. Francis DUFAU, Union Départementale CFE-CGC
Mme Elisabeth CAVAILLE
M. René BARJOU, Président de l’aéro-club de Port Sainte Foy
M. Christian ROYE
Mme Cécile LABARTHE, enseignante
M. RATINAUD, Association du Quartier Est de Bergerac
M. Jean MORELLET
M. Christian DAVID, exploitant agricole Gaec Eyssal
M. Denis CARISSAN, CIAS de Lalinde
Mme Jacqueline CALANDREAU, conseillère municipale de Montazeau
Mme Brigitte LAFFONT, CCI Dordogne, antenne de Bergerac
M. Thierry CONTI, conseiller en gestion du patrimoine
M. François QUEVAL, chargé de projet, Pays du Grand Bergeracois


Personnes excusées :
M. Serge FOURCAUD, Président du Pays du Grand Bergeracois
Mme Josie BAYLE, co-présidente du Conseil de Développement
M. Philippe JOUGLET, Directeur PACT-ARIM
M. VIANNET, lycée du cluzeau
M. Bertrand LACOMBE, Chambre des Métiers
M. Jean-Marie VALETTE, Président CRDA du Bergeracois
Mme Michelle ROUX
Mme Ginette AGUIRD-NICOLLET
M. Daniel RABAT, notaires
M. Dominique ROUSSEAU, Conseiller Général
Mme Claire CROUZAL, chambre économique Dordogne
Mme Elise CATTIAUX, Directrice CDC des Trois Vallées du Bergeracois
Mme GARCIA, Tréteaux de Bergerac
M. RAUCOULE, association régionale Culture et Promotion Aquitaine
Annick ARAGON, enseignante

Rappel de l’ordre du jour :

- Présentation du bilan et des perspectives des Commissions et des groupes de travail
- Présentation et proposition de validation du dossier « Pôle d’Excellence Rurale »



M. Alain BRETTES accueille les participants à la réunion. Des Commissions thématiques et des Groupes de travail, composé de membres du Conseil de Développement, des élus et des acteurs locaux qualifiés, se sont réuni cette année pour travailler sur des thématiques spécifiques.


M. COUDERC présente le travail de la Commission Tourisme.

La Commission a permis la création et la diffusion du n°1 d’un document d’appel « le magazine touristique », en français (70 000 exemplaires) et en anglais (30 000 exemplaires), paru en février 2006.
Il a pour objectif d’être distribué en dehors du Bergeracois pour attirer de nouveaux publics et permettre d’allonger la saison touristique. Il est notamment proposé au cours des salons professionnels. Il traite de différents thèmes (patrimoine, vignoble, rivière, paysages, gastronomie, culture) qui sont le reflet de l’identité du Pays.
Un magazine, de part sa nature, a un rapport coût-contact 5 à 6 fois plus important qu’un document de promotion classique.
La Commission travaille pour éditer le n°2 au printemps 2007.

Un plan de formation pour les personnels des OTSI est programmé, avec un volet commercial et un volet marketing territorial. Cette formation permettra à chacun de connaître les richesses de l’ensemble du Pays.


M. BRETTES présente le travail de la Commission Economie - Emploi.

La Commission a permis de présenter une proposition de services dans le cadre du projet de création d’une Maison de l’emploi sur le Bergeracois. L’Etat a donné son accord en juillet 2006. Le Pays du Grand Bergeracois serait retenu pour monter l’Observatoire de la Maison de l’emploi, en partenariat avec les espaces économiques emploi de Bergerac et Lalinde.

L’Observatoire a pour objectif de développer un diagnostic et une stratégie locale par l'analyse du marché du travail et des potentialités du territoire afin d'anticiper les besoins des entreprises et des organismes publics par des formations et des actions adaptées.

La Commission souhaiterait créer un groupe de travail « synergie d’entreprise », suite aux réflexions de la Communauté de Communes Dordogne – Eyraud - Lidoire sur la création d’une pépinière d’entreprises.

M. QUEVAL présente le travail de la Commission TIC

Le Pays effectue le suivi de l’étude Schéma Numérique du Pays qui a pour objectif de recenser et répondre aux besoins du territoire en terme de TIC.

Une enquête (Communes, CDC, OTSI, CIAS) a été menée au cours du 2e semestre 2006 pour connaître l’existant et recenser le besoin. Le diagnostic a été rédigé au 1er semestre 2006. Un programme d’action sera proposé au 2nd semestre 2006.
Deux actions sont en cours : un guide pratique TIC et un plan de formation TIC à destination des élus et de leurs personnels. L’objectif est de permettre une utilisation pratique de la messagerie électronique et d’Internet au cœur des collectivités.


M. MEYNARD présente le travail de la Commission Communication

La Commission a permis l’édition d’une Lettre de Pays, 2 fois par an, à 3 000 exemplaires, sur papier recyclé. Elle correspond à une volonté de :
- Montrer la diversité des partenariats engagés sur le Pays (collectivités, associations, privés) notamment par l’intermédiaire d’actions (Contrat de rivière, signalétique touristique, etc.) et de programmes (ORAC, Leader +)
- Sensibiliser l’ensemble des acteurs locaux, publics et privés, aux travaux et actions du Pays

Cette parution est un excellent moyen d’amorcer un échange entre les élus des différentes intercommunalités pour provoquer des débats et renforcer la démocratie participative.

L’édition n° 2 pourrait sortir en janvier 2007, avec les sujets suivants : Pôle d’Excellence Rurale, Conseil de Développement, Charte forestière et Site Internet.

Un extranet a été mis en place. C’est un outil de travail collaboratif qui permet de poursuivre le travail engagé dans les Commissions. A ce jour, la Commission Communication et le groupe Energies Renouvelables utilisent cet outil. Il peut être étendu aux Commissions qui le souhaite.


M. QUEVAL présente le bilan du Groupe de travail Saisonnier.

Emanation de la Commission Economie – Emploi, après consultation des acteurs locaux, le groupe a souhaité travailler sur l’élaboration une charte territoriale saisonnier de bonnes pratiques. Elle concernerait les salariés, les entreprises et les collectivités locales des filières agricoles, touristiques et du bâtiment de l’ensemble du Bergeracois. Des Chartes similaires existe en Nord Dordogne (filière pommes) et sur le Périgord Noir (filière hôtellerie – restauration).

M. MATTERA demande si les partenaires sont d’accord avec cette démarche et craint que cette charte constitue une contrainte supplémentaire au travail des exploitants employant des saisonniers.

M. QUEVAL répond que la Chambre d’Agriculture, l’ADEFA et la FDSEA sont favorables à la poursuite de ce projet. La Commission attend l’aval de la DDTEFP avant de procéder à la promotion et à la diffusion de la Charte.

M. DUFAU explique que la Charte de bonnes pratiques permet une mise au point en terme de transparence. Elle ne constitue pas une contrainte supplémentaire. Son rôle se borne à reprendre les points clés du contexte règlementaire en vigueur. Elle permet une mise à plat des pratiques avant que des problèmes ne surgissent.

M. DUFAU ajoute que la charte de bonnes pratiques dans le secteur du bâtiment est notamment basée sur le respect des normes de sécurité. La charte de bonnes pratiques en hôtellerie est basée sur le respect de règles de bonnes conduites. Celle-ci souhaiterait aller vers une sorte de labellisation.

Mme LAFFONT ajoute que l’industrie prévoit une pénurie de bois de trituration (servant notamment à la fabrication de la pâte à papier), pouvant venir en concurrence avec le bois utilisé pour le chauffage.

M. QUEVAL présente le bilan du Groupe de travail Energies renouvelables.

Le groupe a travaillé à mettre en place des outils de promotion des énergies renouvelables. Elle se concrétise par la création d’une rubrique « énergies, ressources, déchets » sur le site Internet du Pays du Grand Bergeracois. Elle se décline en plusieurs points :
- un accès aux guides pratiques consultables sur le site de l’Ademe (confort et santé, se chauffer sans gaspiller, gérer ses déchets, les énergies renouvelables).
- Des visites guidées virtuelles vers des équipements « durables (chaufferie-bois à Beauregard et Bassac, station d’épuration par lagunage à Mauzac et Grand Castang).
- Fiches pratiques sur les économies d’eau et la récupération de l’eau de pluie.
L’objectif serait notamment de poursuivre cette promotion par la création de fiches pratiques sur les déchets des entreprises.


Mme LAFFONT présente le bilan du groupe de travail « école d’ingénieur »

Le projet devra être approuvé par la commission d’attribution des titres, d’Ingénieur. Le principe de l’école se base sur l’apprentissage. Il est nécessaire de prouver le besoin sur le territoire. Le projet s’appui sur un CFA existant, de niveau supérieur.

M. DUFAU explique qu’une Plate-forme d’Accompagnement des Mutations Industrielles en Dordogne (PAMID) à été mis en place à l’échelle du Département pour déterminer les évolutions et les marchés économiques potentiels. Elle devrait être orienté sur le secteur de la chimie sur le Sud Périgord. La DRIRe apporte un conseil sur la stratégie de l’entreprise.


Mme RAGUY présente le bilan du groupe de travail « fête de la rivière »

Mme RAGUY explique que le Conservatoire des Rives de la Dordogne a répondu à une commande des Pays du Libournais et du Pays du Grand Bergeracois dans le cadre du contrat de rivière.
La première édition de cette manifestation est le fruit d’une démarche participative, associant des porteurs de projets publics et privés.
La fête se déroule sur trois week-ends selon une thématique spécifique pour chacun. La presse et les OTSI ont bien relayé l’information. Le public était nombreux aux différents évènements proposés.

M. Jacques MATHIEU assure que la Fédération de pêche est fortement impliqué dans cette manifestation par l’organisation d’animations autour de ce loisir.

M. MEYNARD précise qu’il est important de valoriser le savoir-faire du Syndicat de Liorac.

M. BRETTES présente le travail du groupe « Promotion des Métiers ».

M. BRETTES explique que la CGPME a permis le parrainage de classes par des chefs d’entreprises. Cette opération a vu l’implication des lycées de Naillac, Jean Cappel et de l’Alba à Bergerac. Les professionnels sollicités étaient notamment un relais-château et une entreprise de métallurgie. L’opération sur la métallurgie pourrait être étendue sur l’ensemble de la Dordogne.


M. François QUEVAL présente le projet « Pôle d’Excellence Rurale ».

Cet appel à projet de l’Etat souhaite soutenir les projets innovants et créateurs d’emplois.
Le Pays du Grand Bergeracois se propose de porter le dossier PER intitulé « entre Vignobles et Bastides, une interaction pour l’emploi ».
Le projet souhaite faire du « Pays de Bergerac en Périgord Pourpre » une destination touristique à part entière

Le PER poursuit 3 objectifs avec 7 actions :

AXE 1 : Développer l’attractivité du territoire
1) Signalétique d’interprétation pour les déficients visuels à Monpazier.
2) Réhabilitation des Terrasses des Moines à Saint-Avit Sénieur
3) Création de la Maison du Tourisme à Monbazillac

AXE 2 : Optimiser les conditions d’accueil
4) Développement et aménagement harmonisé des OTSI.
- 5) Requalification et extension du village de vacances « le Peyrichoux »

AXE 3 : Renforcer la diffusion de l’offre touristique
- 6) Aménagement de sentiers de randonnée
- 7) Mise en place de circuits d’interprétation culturelle

La subvention d’Etat sollicitée est de 490°453 euros sur un montant total de dépenses de 1 758 188 euros.

M. DUFAU souligne l’importance de montrer dans le dossier les interactions entre les différents projets.

M.MATTERA précise que la première volonté des acteurs locaux était d’apporter une réponse à l’échelle du territoire. Or, la Préfecture a demandé une réponse plus resserrée, contraignant les élus à construire un dossier autour d’un nombre limité d’opérations

M. HUON ajoute que le PER est révélateur d’une tendance marqué de l’Etat et de Union Européenne de verser des subventions sur des appels à projets et non sur des actions prises isolément

Après présentation et débat, le Conseil de Développement procède au vote et approuve à l’unanimité de l’assemblée présente le dossier de Pôle d’Excellence Rurale porté par le Pays du Grand Bergeracois.


L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 20h30.